top of page

A quoi sert l'écriture intuitive ?



La première utilité de l'écriture intuitive est de communiquer avec une entité, via l'écriture. Sous cet angle, c'est une sous-capacité liée à la télépathie (entendre l'entité via le mental, les pensées) et/ou à la clairaudience (des bruits, des sons, ou une voix plus physique). Généralement elle peut se manifester sous la forme d'une petite voix intérieure. Elle peut être donc utilisé par un médium pour établir une communication assez claire, collecter des informations ou échanger avec l'invisible.


La seconde utilité est liée à ce que j'appellerai l'inspiration surnaturelle. Certains écrivains, mais aussi de manière générale les artistes en général à travers leur support (peinture, dessin, etc.) sont concernés. Ce peut être un apport de créativité important pour un artiste. Une entité peut les inspirer, leur dicter ce qu'ils doivent écrire ou réaliser. Je parle de surnaturel ici, car lorsqu'on est inspiré(e) de cette manière, les mots coulent très facilement sur le papier et on écrit presque sans s'arrêter, tant le flux est lisse (avec du travail bien sûr).


Certains écrits dictés par des entités peuvent avoir valeur de prédictions (voyance).


Petite anecdote : certains passages du blog ont été écrit via l'écriture intuitive. Je mets toutefois un filtre entre ce que je reçois et ce que j'écris, en vérifiant au maximum que je ne raconte pas de bêtise, car certaines entités ne sont pas honnêtes. On y reviendra juste après.


De manière générale, l'écriture intuitive permet de coucher par écrit un savoir, des connaissances ou des messages d'entités, d'esprits ou voir même de certaines divinités. Ce n'est pas sans rappeler le mythe des muses, ces créatures surnaturelles qui inspiraient les grands artistes de leur temps, afin d'accéder à la gloire, la célébrité ou pour transmettre au plus grand nombre un symbolisme ou un message au monde humain.


La confusion entre écriture intuitive et écriture automatique


L'écriture automatique est une technique qui a fait coulé beaucoup d'encre, depuis la démocratisation du spiritisme à partir du XIXe siècle. Elle consiste à poser son bras sur une table et à travers certaines techniques invocatoires laisser une force spirituelle prendre le contrôle d'une partie de son corps pour lui laisser la possibilité d'écrire. L'écriture devient alors irrésistible : vous n'êtes plus maître de ce que vous écrivez, l'entité a le champ libre. Cela peut aller jusqu'à une forme de transe. L'écriture intuitive a le mérite de vous laisser la possiblité de ne pas écrire ou d'écrire différemment ce qu'une entité vous dicte. Cela vous laisse une certaine maîtrise de la situation, une capacité de critique.

On pourrait illustrer cette différence par une situation fictive : à l'époque de la machine à écrire, on employait un(e) secrétaire, qui écrivait ce qu'une autre personne dictait (notamment des correspondances écrites). Si on utilise l'écriture intuitive, le ou la secrétaire est en mesure de corriger les fautes d'orthographe que son ou sa patronne pourrait faire seule, mais aussi si c'est nécessaire, omettre certaines phrases, voir même reformuler entièrement un message. Si on utilise l'écriture automatique, le donneur d'ordre prend les mains de la secrétaire et écrit en utilisant ses mains et ses doigts le message qu'il dicte. Si cela peut sembler ridicule, cela illustre aussi le danger de l'écriture automatique pour un médium.


Cela n'engage que moi, mais je pense que l'écriture intuitive est une capacité bien plus saine pour un médium que ne l'est l'écriture automatique, qui peut mal tourner, en cela qu'une entité peut décider à tout moment si elle est plus puissante ou si le médium n'est pas protégé, de ne pas posséder que le bras du médium !


De plus, par expérience, j'estime qu'une entité qui vous respecte et qui a pour objectif de vous livrer un message, un savoir ou des connaissances, respectera votre intégrité personnelle et votre capacité à formuler le message comme bon vous semblera. Cela n'empêche pas certaines entités d'être très "dures" et exigentes avec vous quant à ce que vous écrirez.


Si l'écriture intuitive peut sembler bien plus viable et souhaitable que l'écriture automatique, il faut considérer vos propres capacités médiumniques. Certains médiums sont particulièrement capables d'utiliser l'écriture intuitive (grâce à une bonne maîtrise de leur capacité de clairaudience ou de télélapthie), tandis que d'autres auront nettement plus de facilités avec l'écriture automatique (on parle de médium à incorporation, c'est à dire de médiums ayant des facilités à prêter leur corps à des entités).


Comment utiliser l'écriture intuitive ?

Il n'est pas facile de donner une technique fonctionnant pour tout le monde, car chacun possède ses petits rites avant de se mettre à écrire. Je vous invite donc à ne pas utiliser ma méthode sans la modifier à votre convenance. Vous verrez d'ailleurs que beaucoup de choses que je conseille sont des questionnements récurrents chez les auteurs et les écrivains.


La première chose qui me semble importante est de sentir le bon moment où vous serez réceptif aux messages d'éntités. Chez moi, c'est essentiellement à mon réveil et à mon coucher. Par expérience, je sens qu'il est temps d'écrire et j'arrête toute activité qui occuperait trop mon esprit pour me rendre disponible. Je vous déconseille de tarder à vous y mettre, car la fenêtre de communication optimale avec une entité ne peut durer qu'une heure à quelques heures au mieux. Il est donc risqué de remettre au soir-même une séance par exemple. On peut faire le lien avec le concept de synchronicité.

Ensuite, je m'asseois et utilise le support que je ressens comme le bon : pour moi c'est soit l'ordinateur, soit l'écriture manuscrite sur un cahier dédié à cette activité.


Je prend ensuite le temps de me détendre et d'ouvrir mes sens à toutes le