top of page

L'ELIXIR SUEDOIS ET SES BIENFAITS

Dernière mise à jour : 22 janv.


Comme vous le savez (pour certains qui me suivent sur Instagram (#crouhaud) et Facebook (Lien ici), je fais de l'élixir suédois que j'utilise parfois pour les soins.


Vous êtes nombreux à me demander comment l'utiliser et ça soigne quoi exactement 🤨


Voici donc ce qu'est l'élixir suédois avec toutes les réponses à vos questions qui viennent directement de Maria Treben


Bonne lecture 😉


Origine de l’élixir du Suédois

Les élixirs sont traditionnellement des macérations de plantes dans un liquide alcoolisé titrant 20° ou plus. Ce sont en quelque sorte les ancêtres des teintures mères, avec l’avantage d’être plus complets puisque composés.


Les élixirs comme les teintures ont toujours eu la préférence des médecins et apothicaires. En effet, l’alcool permet d’extraire facilement et efficacement les substances actives, et assure une bonne stabilisation de la préparation en stoppant les réactions enzymatiques et hydrolytiques, ainsi que les activités microbiennes. C’est aussi un excellent transporteur des substances médicinales au sein de l’organisme, renforçant ainsi leur effet thérapeutique.


La fabrication des élixirs fut particulièrement mise en oeuvre durant le Moyen-Age, avec des élixirs de longue vie, aphrodisiaques, ou des élixirs dits tempérants… C’est de cette tradition qu’est issu le fameux elixir du suedois.


La recette de l’elixir du suedois circula durant tout le Moyen âge. Son origine remonte sans doute à Babylone ou à l’Égypte. Puis la recette circula durant tout le Moyen âge, constamment revue et corrigée.


PARACELSE la réactualisa au XVIe siècle, et le docteur Jonathan SAMST un médecin naturaliste suédois, la rédigea et en fixa définitivement la composition au XVIIIe. Mais, fin XIXe, la chimie moderne supplantant pour un temps l’usage des herbes médicinales, l’elixir fut oublié.


Fort heureusement, au XXème siècle, une spécialiste autrichienne de la phytothérapie traditionnelle, Maria TREBEN, redécouvrit la recette de l’elixir du suedois.


L’action dépurative de l’elixir du Suedois


Si l’on étudie les différentes actions des principaux composants de l’elixir du suedois, on constate que les 2 grands types de plantes utilisées sont :

– soit des laxatifs (aloès, séné, rhubarbe et manne); – soit des hépatiques et/ou des stomachiques, généralement doublés de toniques (safran, gentiane, angélique, carline, et zédoaire); les quelques autres plantes semblent fort judicieusement chargées de désinfecter (myrrhe), de désintoxiquer (thériaque vénitienne), et de stimuler la circulation sanguine (camphre).

Il est donc à la fois digestif, tonique et dépuratif, c’est à dire qu’il récapitule à lui seul tout le protocole d’une cure de détoxication et de régénération naturopathique.

En stimulant fortement les organes d’élimination, l’elixir du suedois a un effet sur toutes les pathologies issues d’un état d’intoxication.

– Par son action sur l’intestin, il assure le drainage le plus essentiel, puisque la constipation favorise toutes les intoxications, inflammations et infections, responsables, à long terme, de la plupart des maladies.

– l’elixir du suedois agit aussi sur le système hépato-biliaire au centre de nombreux troubles de santé, souvent à cause d’une alimentation riche en excitants, en graisses et en protéines animales.


Agissant aussi fondamentalement sur le foie et les intestins, l’elixir du suedois prévient de nombreuses pathologies n’ayant apparemment rien à voir avec le foie ou les intestins. Les reins, par exemple, sont bien souvent surchargés à cause d’un foie défectueux qui ne filtre plus suffisamment les impuretés: l’elixir du suedois, indirectement soulage ou met à l’abri de certains troubles rénaux.

La qualité du sang et la pression sanguine peuvent également être en relation avec le mauvais filtrage rénal. Or, puisqu’en nettoyant le foie, on soulage les reins, on assainit le sang, d’autant que l’elixir du suedois agit aussi sur la circulation.


L’action digestive de l’elixir du Suédois